Comment les erreurs et difficultés peuvent accélérer votre carrière et développer vos compétences

Ismat group publié le 14 décembre 2017

Voulez-vous développer vos compétences et accélérer votre carrière ? Ou stimuler la créativité et faire décoller le niveau de votre groupe ? Une étude (Claude Lévy Leboyer, gestion des compétences) démontre que les erreurs vécues ou les difficultés rencontrées, si elles sont l’occasion de faire le point et de comprendre ce qui n’a pas fonctionné, sont de véritables catalyseurs d’apprentissage, sous certaines conditions :

· obtenir et donner un feedback sur l’erreur vécue

· en tirer des enseignements

· augmenter la connaissance de soi dans le domaine concerné

Ces trois points réunis, peu de choses limitent les progrès qu’une personne peut faire dans un domaine !

Mais dans la pratique, comment se déroule une telle situation ? Dans le pire cas, une erreur déclenche une sanction ou des reproches, ce qui provoquera un réflexe de protection où les collaborateurs dissimuleront leurs erreurs. L’entreprise stagne et perd un potentiel considérable de créer de la valeur.

Plus souvent, les personnes réfléchissent entre elles sans dénigrer personne, en déduisent une amélioration possible et s’en tiennent à cela. Dans ce cas, seuls les processus s’améliorent… Les collaborateurs ne se remettent guère en question sur leurs pratiques.

Dans le meilleur cas, il s’agit de réfléchir aux points que l’on changerait soi-même, si la situation devait se reproduire. Puis, d’échanger avec un tiers sur ces points, techniques ou comportementaux, ce qui permet de décrire plus intensément le déroulement de la situation qui a provoqué une erreur. Enfin, d’en tirer un enseignement personnel. Même démarche en groupe.

J’ai pratiqué cette technique durant des années et à maintes reprises, les enseignements qui en découlaient ont changé les personnes de façon profonde et majeure, sans parler des apports technologiques inestimables que ce genre de réflexion peut déclencher. Au point où certaines personnes me confiaient : quelle chance de s’être trompées Nous n’y aurions jamais pensé si cette erreur ne s’était pas produite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate