Faire face au plafond de verre au sein d’une entreprise : quels enjeux ?

Solenne Blanc
Solenne Blanc publié le 21 février 2020

 

 

Le 8 mars prochain aura lieu l’édition 2020 de la grève féministe dans le canton de Vaud. Au menu : harcèlement, inégalités, parité hommes-femmes, bref, les feux seront à nouveau braqués notamment sur les relations internes d’une entreprise. Si aujourd’hui, il semble que le monde de l’entreprise ne puisse plus rester impassible face aux inégalités hommes*-femmes* au sein des organisations, l’article qu’Ismat Group vous propose cette semaine re-questionne le concept du plafond de verre qui fait tant polémique. Sa force : on peut comprendre comment, alors même qu’une entreprise applique en son sein une politique dite « neutre », les facteurs genrés engendrent des dynamiques autonomes de pré-sélection et de parcours de vie alimentant le plafond de verre.

Dans cet article, qui retrace une enquête mixte (quantitative et qualitative) établie sur la base de données longitudinales contenant le profil de chaque employé d’une entreprise, Sophie Pochic, Aurélie Peyrin et Cécile Guillaume vous invitent à découvrir comment les carrières de cadres sont fabriquées de manière différenciée. A travers l’analyse du rôle des diplômes, des carrières et des stratégies individuelles, les auteures expliquent comment il est possible que, même s’il y a féminisation des postes de cadres depuis la fin des années 1970, le plafond de verre n’a pas fini de faire valoir son emprise. On découvre par exemple qu’à salaires égaux avec leurs homologues masculins, la promotion des femmes pour des postes plus élevés en est en fait freinée ; que les femmes forment de nouvelles classes de carrières novatrices, si certains critères comme la mobilité géographique sont maîtrisés ; et finalement qu’une femme qui entretien un lien avec un homme de pouvoir dans l’entreprise (formant un « couple professionnel ») est déterminant dans la montée de cette dernière à des postes de cadres.

Ismat Group vous recommande particulièrement la première partie de l’article, qui chiffre le poids du diplôme et de la situation familiale hommes*-femmes* sur un poste de cadre !

Document intégral sous : Pochic, S., Peyrin, A., & Guillaume, C. (2011). Le plafond de verre : d’une vision statique à une vision dynamique des inégalités de carrière dans les organisations : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00912946/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *